Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

A Maubeuge le 8 novembre

Accueil paroissial de la nouvelle communauté

Soeur Marie Bernadette nous partage son témoignage.

 

   Dès que nous avons franchi le seuil de l’église, au premier instant nous, avons senti l’ambiance de la FETE:

L’accueil chaleureux par les chrétiens, la lumière, la guitare et les chants joyeux qui résonnaient déjà. Les catéchistes s’affairaient pour les derniers préparatifs du mime de l’Evangile de St Marc : ”Cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres”.  Mime très artistique joué par des enfants qui avaient parfaitement intégré le texte. De bons petits comédiens prometteurs !

 

    Je me dirige près de l’autel, je vois un enfant, seul, sur un banc, je m’avance vers lui et lui dit : Tu es seul ? Non, je prie et s’est remis dans son attitude de prière.Cet enfant de 6, 7 ans m’a interpelée tant sa réponse était authentique et vraie !!

 

   Puis,la nouvelle communauté MALGACHE s’est présentée. De MADAGASCAR à MAUBEUGE? POUR :" UNE VIE SIMPLE TEMOIN DE L’AMOUR DU CHRIST AU SERVICE DES FRERES”.

 

    La messe a été célébrée, avec beaucoup de dynamisme par l’Abbé André Benoît DRAPPIER.

 

    Nous nous sommes dirigées vers le presbytère. C’était une première pour nous. Les prêtres qui font le repas !  L’abbé André Benoît  avait déjà remplacé :  chasuble et aube par “ un grand tablier” car figurez-vous que c’était lui le chef cuisinier, tandis que Jean nous invitait  à prendre place ”Le plat du jour” : La poule au pot. Tout était délicieux et les conversations détendues allaient bon train tandis que le “maître d’oeuvre” nous servait patiemment. L’ambiance était joyeuse et fraternelle. On percevait de la convivialité entre les prêtres. Puis, les Sœurs ont partagé leurs délicieuses tartes aux pommes.

Ensuite, l’Abbé André Benoît nous a proposé de visiter l’église en restauration qui retrouve sa première jeunesse.

 

   Ce fut pour nous une joie d’être accueillies par des prêtres en “tenue de service” avec autant de simplicité.

 

Souvent ce refrain m’est revenu :

 

“ Comme Lui, savoir dresser la table, comme Lui nouer le tablier. Se lever, chaque jour et servir par amour.Comme Lui “

 

    MERCI aux Abbés André-Benoît et Jean CARNELET

pour cette magnifique journée.

 

Article publié par Soeurs de Ste Thérèse d'Avesnes • Publié Mardi 24 novembre 2015 • 1219 visites

Haut de page