Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Les Evêques de Madagascar à Rome en mars 2014

Le Pape François les a encouragés à soutenir les œuvres sociales, à persévérer dans l’attention portée aux pauvres.


 

Extraits du message du Pape François
aux Evêques de Madagascar

 

 

« Je veux d’abord rendre grâce avec vous pour la vitalité de l’Église à Madagascar, et vous remercier pour votre courageux et persévérant travail d’évangélisation.

/…/

Chers Frères, votre pays traverse depuis plusieurs années une période difficile, et il connaît de graves difficultés socio-économiques. Vous avez exhorté l’ensemble de la société à se reprendre en vue de construire un avenir nouveau. Je ne peux que vous encourager à prendre toute la place qui est la vôtre dans ce travail de reconstruction, dans le respect des droits et des devoirs de chacun.

/…/

Dans cette perspective, je veux saluer l’engagement irremplaçable de vos diocèses dans les œuvres sociales. En effet, il y a une connexion intime entre évangélisation et promotion humaine. Celle-ci doit s’exprimer et se développer dans toute l’action évangélisatrice. Je vous encourage donc à persévérer dans l’attention que vous portez aux pauvres, en soutenant, matériellement et spirituellement, tous ceux qui s’y consacrent, en particulier les Congrégations religieuses que je remercie de grand cœur pour leur dévouement et pour le témoignage authentique qu’elles rendent à l’amour du Christ pour tous les hommes.

/…/

L’éducation est aussi pour vous un sujet d’efforts considérables, et je sais tout le bien que fait l’école catholique aux jeunes et à leurs familles, par son action évangélisatrice. L’apport intellectuel, culturel et moral qu’en reçoit l’ensemble de la société malgache est considérable. Il convient aussi d’essayer de faire en sorte que le plus grand nombre possible d’enfants, y compris des familles les plus modestes, puisse être scolarisé, alors qu’en raison des difficultés économiques beaucoup de parents n’en ont plus les moyens.

/…/

Vous avez mis en œuvre, dans vos diocèses, un programme de formation à la vie et à l’amour, ambitieux et très dynamique. Je ne peux que vous encourager à persévérer dans cette voie, même si cela semble aller à contre courant de la mentalité actuelle.

/…/

De plus, les familles ont besoin plus que jamais d’être soutenues sur leur chemin de foi. Puissent-elles trouver persévérance et force dans la prière, l’écoute de la sainte Écriture et les sacrements !

/…/

Je vous invite à ne jamais douter du dynamisme de l’Évangile ni de sa capacité à convertir les cœurs au Christ ressuscité, et à conduire les personnes sur le chemin du salut qu’elles attendent au plus profond d’elles-mêmes.

/…/

Pour cela il est nécessaire que la foi dont témoignent les chrétiens soit vécue au quotidien. La vie doit être en cohérence avec la foi pour que le témoignage soit crédible ; aussi je vous invite à susciter dans vos communautés, à tous les niveaux, un travail d’approfondissement de la foi pour la vivre de manière toujours plus vigoureuse. »

 

 

 

 

 

 

 

Article publié par Soeurs de Ste Thérèse d'Avesnes • Publié Vendredi 18 avril 2014 • 1688 visites

Haut de page